Évaluation du processus d’implantation de l’approche axée sur les forces, en s’appuyant sur la théorie de la diffusion de l’innovation

  • Line Leblanc Université du Québec en Outaouais
  • Christine Gervais
  • Diane Dubeau
  • Alexis Delame

Abstract

La plupart des politiques dans le domaine de la santé mentale recom­mandent d’implanter les pratiques basées sur les données probantes. L’approche axée sur les forces est reconnue comme étant une pratique pouvant contribuer au rétablissement des personnes atteintes de troubles mentaux graves. Or, plusieurs études ont soulevé de nombreux défis d’implantation qui limitent sa portée. Une évaluation du processus d’implantation a été menée auprès d’intervenants ayant suivi une formation portant sur l’approche axée sur les forces. Les résultats indiquent que la formation n’est pas suffisante et qu’un engagement institutionnel est requis pour assurer la qualité de l’implantation. 

Author Biographies

Line Leblanc, Université du Québec en Outaouais

Line LeBlanc est professeur au département de psychoéducation et de psychologie à l’Université du Québec en Outaouais. Elle est psychoéducatrice et titulaire d’un doctorat en sciences humaines appliquées. Elle est membre du centre de recherche du CISSS de l’Outaouais et de l’Observatoire Santé Mentale et Justice. Ses intérêts de recherche sont orientés vers l’évaluation de l’implantation et pratiques innovantes de même que l’éthique clinique.

 

 

Christine Gervais

Professeure au département des sciences infirmières au campus de St-Jérôme, Christine Gervais est infirmière et titulaire d’un doctorat en psychologie. Elle est membre du Centre d’études et de recherche en intervention familiale (CÉRIF) et co-chercheure dans l’équipe de recherche Paternité, famille et sociétéElle s’intéresse à la santé des familles, ainsi qu’au développement et à l’évaluation d’intervention et de programmes visant l’amélioration des services offerts aux familles.

 

 

Diane Dubeau

Diane Dubeau est professeure au Département de psychoéducation et de psychologie de l’Université du Québec en Outaouais depuis 1991.   Elle est titulaire  d’un Ph.D. en psychologie de l’UQAM. Elle a assumé la responsabilité du Centre de recherche évaluative sur des programmes d’intervention psychosociale et de l’Action concertée portant sur « L’effet des services préventifs auprès des pères en difficulté et de leurs enfants ». Elle est associé à titre de co-chercheur aux équipes « Séparation conjugale et recomposition familiale » (CRSH partenariat), « Paternité, famille et société » (FQRSC), au Centre d’études et de recherches sur l’intervention familiale (CERIF) ainsi qu’à l’Institut universitaire Jeunes en difficulté du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Ile-de-Montréal.  

 

 

Alexis Delame
Alexis Delame est éducateur au service Répit-Transit de la Commission Scolaire des Portages de l'Outaouais. Assistant de recherche à l'Université du Québec en Outaouais et au CISSS de l'Outaouais, il détient un baccalauréat en psychoéducation de l'Université du Québec en Outaouais.
Published
2019-05-24